Actualité

Le conservatoire a recensé 2 600 grues en dortoir, soit un record d’affluence depuis les années 90

(comptage réalisé sur le marais de Billy le 21 févier 2018)

Je découvre

Héron-Cendré

Martin-Pécheur

Rouge-Gorge

Colvert

Mésange-Huppée

Grande-Aigrette

Cormoran

Grue Cendrée

Chouette Chevèche

Etang de Billy sous Mangiennes

Etang d'Amel

Etang de Romagne

Le « site des forêts et zones humides du Pays de Spincourt » a été désigné Natura 2000 au titre de la directive Oiseaux en 2003.

Superficie :  12 678 ha

Il s’étend sur 10 communes : Amel-sur-l’Etang, Azannes-et-Soumazannes, Billy les Mangiennes, Gincrey, Gremilly, Loison, Mangiennes, Ornes, Romagne-sous-les-Côtes et Senon.

L’intérêt du site pour l’avifaune repose sur sa localisation, sur un axe migratoire principal et sur l’historique des pratiques agricoles et piscicole qui ont permis de maintenir certains éléments du paysage, fondamentaux pour le cycle de vie des oiseaux. Au fil des saisons, pas moins de 46 espèces d’oiseaux inscrites à l’annexe I de la directive oiseaux, fréquentent ce lieu.

Pendant la période de reproduction, les divers habitats présents permettent à de nombreux oiseaux d’y nicher :

  • Les étangs accueillent canards, cygnes et oies alors que dans les roselières les chants de passereaux rares en Lorraine (Rousserolle turdoïde, Locustelle luscinoïde, Gorgebleue à miroir …) se font entendre au printemps. Mais n’oublions pas le Busard des roseaux, le Butor étoilé et le Blongios nain, espèces phares du site Natura 2000 qui fréquentent également ce milieu.
  • En forêt, on peut rencontrer plusieurs espèces de pics et l’emblématique Gobemouche à collier.
  • Dans les plaines agricoles, le Busard cendré se reproduit encore en petit nombre mais pour combien de temps ?
  • Enfin les prairies et les haies si riches en biodiversité, font la joie de la Pie-grièche écorcheur, du Pipit farlouse et du Bruant proyer.

Les oiseaux ne sont pas le seul intérêt du périmètre puisque les nombreux vestiges de guerre offrent un gite aux espèces de chauves-souris, toutes protégées en France. Les zones humides abritent grenouilles et tritons, mais aussi les belles libellules. Les prairies les plus fleuries attirent de nombreuses espèces de papillons, parfois d’intérêt européen comme le Cuivré des marais.

Plusieurs milieux représentent un très fort intérêt écologique comme :

– L’étang d’Amel ; Classé depuis 2006 en Réserve Naturelle Régionale par le l’ancien conseil régional de Lorraine (1ère de France) et géré par le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine, il fait partie des nombreux étangs de la plaine de la Woëvre reconnu pour sa richesse ornithologique. La réserve naturelle constitue un site privilégié pour la nidification, l’hivernage et les haltes migratoires de nombreuse espèces d’oiseaux, dont la plupart sont protégées et certaines rares en Lorraine.  On peut découvrir ce site toute l’année grâce à son sentier, à la présence de deux observatoires ainsi que de plusieurs panneaux pédagogiques.

– Le Marais de Billy sous Mangiennes, protégé par le Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine depuis les années 1990, pour ses dortoirs de Grues cendrées en hiver et ses prairies humides remarquables. Un observatoire permet de découvrir ce site.

La gestion

Les critères de gestion, à long terme, déclinés en 70 mesures dans le DOCOB (document d’objectif) sont :

  • Conserver les habitats des 22 espèces prioritaires
  • Mettre en place des actions préventives ciblées sur les espèces particulièrement sensibles (Grue cendrée, Butor étoilé …)
  • Assurer le suivi et l’évaluation du site
  • Développer l’accueil, l’information et l’éducation du public