La Communauté de Communes met en œuvre de nombreux projets d’investissement  dans le cadre du développement de son territoire et pour l’exercice de ces multiples compétences.

RENOVATION DU COMPLEXE SPORTIF DE DAMVILLERS (3ème PHASE)

Ce projet d’un montant prévisionnel de 550 000€ HT constitue une troisième phase de rénovation de cet équipement sportif de première importance sur le territoire.

Après avoir sauvé le bâtiment dans une première phase puis réaliser les extérieurs, il est maintenant prévu d’améliorer le confort des adeptes de sport.

Ainsi un nouveau vestiaire est prévu au petit gymnase avec douches, des locaux de rangements pour les divers associations sportives et un sol sportif neuf pour le grand gymnase.

Effectivement, il est utilisé chaque semaine par près de 1 000 sportifs de tout âge : des séniors avec l’ILCG, aux élèves maternels et primaires du groupe scolaire de Damvillers, en passant par les collégiens et les élèves de la MFR sans oublier les licenciés de tous les clubs de sports du secteur (HANDBALL club et JUDO Club de Damvillers, FUTSALL, FOOTBALL Club de Mangiennes…).

Ce projet est financé par nos partenaires à hauteur de 146 028 € par DETR, 40 000 € par FNADT, 110 927 € par la Région Grand Est, la Fédération Française de Football 24 000€ et 104 050,93 € par Le Conseil Départemental.

SUPÉRETTE DE SPINCOURT

Pour limiter l’évasion commerciale du territoire et ouvrir un service de proximité supplémentaire à notre population, un projet de commerce porté par la Codecom est en cours.

Une surface de vente et un point café sont prévus. Cet équipement permettra de renforcer l’attractivité de ce nouveau quartier de la commune de Spincourt situé sur zone de développement communautaire qui accueille déjà la maison de santé, la pharmacie et l’EPHAD du SIPACS (dont la Codecom est partenaire).

Des partenaires ont déjà apporté leur soutien financier au projet : l’ETAT via la DETR pour 123 810€ et le FSIL pour 18 566€ (en cours d’instruction) ainsi que la Région Grand Est pour 49 984€

VALORISATION DES SITES DE L’ARRIERE FRONT ALLEMAND

Ce projet s’inscrit dans un partenariat transfrontalier à l’échelle de la Grande Région intitulé Land Of Memory qui vise à revaloriser les vestiges patrimoniaux liés à la Grande Guerre sur le territoire.

Initié par l’ancienne Codecom de Spincourt, il prévoit la préservation et la mise en valeur touristique des sites du Camps Marguerre à Loison (sur la forêt communale de Gouraincourt), du canon de Duzey, du château d’eau allemand de Muzeray, du poste téléphonique et de la scierie de Senon.

Des parcours de découverte, des manifestations commémoratives, une application de réalité augmentée sont notamment prévus.

Un élargissement sur d’autres sites du secteur de Damvillers pourrait être envisagé.

Ce projet est financé par différents partenaires notamment par l’Union Européenne.

Voie d'accès au Camp Marguerre et à la Ferme de Sorel (Loison)

Voie d'accès au Camp Marguerre et à la Ferme de Sorel (Loison)

Voie d'accès au Camp Marguerre et à la Ferme de Sorel (Loison)

Site du canon de Duzey

ECLAIRAGE PUBLIC

Fin du programme de renovation de l’ensemble de l’EP sur toutes les communes de l’ancien territoire de Spincourt. Ce projet s’est déroulé sur 3 ans pour un coût de 525 881 €HT. Il a consisté à la mise en place d’éclairage basse consommation et de remplacement des armoires électriques. Ce dossier est suivi par le BET HUGUET et réalisé par les entreprises CITEOS et HIRSCHAUER EGIL, titulaires du marché. L’objectif est d’obtenir des économies d’énergie substantielles.

Projet Financé par la FUCLEM, EDF et le GIP Meuse.

Un projet identique sera prochainement mis en oeuvre sur le secteur de Damvillers, suite à la sortie du syndicat d’électrification du Nord Meusien de l’ensemble communes de l’ex CODECOM de Damvillers (sauf Rupt sur Othain).

PROJETS VOIRIE SPÉCIFIQUES

Trois projets ont été budgétés spécialement au vue de leur envergure et de leur intérêt.

Il s’agit de :

  • Réfection de la route Arrancy-sur-Crusnes/Longuyon. C’est certainement la voie intercommunale la plus fréquentée, le trafic y dépasse largement celui de certaines départementales. Son état préoccupant à inciter les élus à mener une réflexion sur sa rénovation et sur les questions de sécurité liées à une vitesse excessive.

La route a été reprise entièrement, avec une largeur de 4,5m et des points de rétrécissements avec glissière de sécurité.

Ce projet a été entièrement financé par la Communauté de Communes sans subvention pour un montant de 504 848 € HT.

  • Réfection de la route d’accès au Camps Marguerre et à la ferme de Sorel à Loison. Cette voie est la seule qui permette d’atteindre le Camp Marguerre, ancien camps allemand de la Première Guerre Mondiale devenu un site touristique de première importance sur notre territoire. Il est également l’unique accès pour les habitants de la ferme de Sorel et pour atteindre divers bois communaux. Pour ce faire un budget de 314 015 € HT est nécessaire.

Ce projet est englobé dans celui plus large de valorisation des sites de l’arrière front allemand (voir ci-dessus).

  • Création d’une voirie adaptée aux poids lourds pour accéder au site industriel de Domrémy-la Canne (pour les entreprises WIG France et GDE). Ces deux entreprises sont en croissance et ont des projets de développement. Ainsi dans le cadre de sa compétence économique, le Communauté de Communes veut leur offrir un environnement favorable et répondant à leurs besoins. Pour ce faire, une voirie adaptée à un trafic poids lourds conséquent va être réalisée pour relier le site à la commune de Dommary-Baroncourt toute proche et dont l’ancienne gare de triage fournie une zone de stockage des trains en attente de démantèlement. Le montant des travaux pour cette voie est de 154 205 € HT.

La totalité des travaux est réalisé par l’entreprise Colas.

Une demande de subvention a été déposée au GIP Objectif Meuse et à la Préfecture.

Chemin de Vard Chevaux (Dommary Baroncourt-Domremy la Canne)

Chemin de Vard Chevaux (Dommary Baroncourt-Domremy la Canne)

Route menant au Camp Marguerre

CANTINE CENTRALE DE DAMVILLERS

Avec le regroupement des écoles de l’ancien canton de Damvillers dans le nouveau groupe scolaire, l’effectif des élèves mangeant sur place le midi a augmenté et nécessite des investissements pour  produire les repas supplémentaires. De plus avec la mise en place du plan collège, le collège Jules Bastien Lepages voit arriver de nouveaux demi-pensionnaires à la rentrée 20108-2019. Une réfection de la salle de restauration sera réalisée prochainement.

Le projet est de 175 191€, financé à 60% par la DETR et à hauteur 14 661€ par le Conseil Départemental.

GROUPE SCOLAIRE DE ROUVROIS SUR OTHAIN

Il s’agit d’un projet d’optimisation énergétique du groupe scolaire  estimé à 250 000 €HT. Construit au début des années 2000, ce sont les factures de chauffage qui ont incité les élus à réfléchir si des pistes d’économies étaient envisageables. Une étude thermique est en cours pour définir un programme de travaux efficaces et devant apporter de vrais gains énergétiques et de confort.

Ce projet devant être réalisé fin 2018, mi 2019.

Il sera soutenu financièrement par la DETR (32%) et le FSIL (40%).

SÉCURISATION DES ECOLES

Ce projet vise la mise en place de systèmes de vidéophonie sur les groupes scolaires non pourvus et d’alarmes anti intrusion. Ces mesures ont été réfléchies suite au plan attentat. Le montant du projet est de 24 042€ HT financé à 50% par la DETR.